De la Renaissance à la Révolution

Le pain au cœur de l’alimentation

Le pain de la Renaissance est un aliment populaire par excellence et la boulangerie connaît son plein essor. Les premiers travaux scientifiques sur les levures apparaissent et les pains sont de moins en moins grossiers.

Bon comme du pain blanc

Au XVIIsiècle, le développement des sciences agronomiques permet d’obtenir des farines plus blanches et de diversifier les pains. Autrefois de forme exclusivement ronde, ils commencent à varier. En ville, et tout particulièrement à Paris, on commence à s’enticher du pain blanc, réputé le meilleur.

Le pain et la faim

Le XVIIIsiècle voit se multiplier les années de mauvaises récoltes et les famines. Les prix du blé et donc du pain sont élevés et cet aliment de base devient souvent inaccessible. De nombreuses émeutes éclatent, aboutissant à la Révolution française en 1789. En 1793, la taxation des moulins et des fours est abolie. Le pain est devenu un symbole pour tous les Français.

Renaissance du apin

Devenez boulangerVoir les offres de Fonds de Commerce
La Festive reconnue saveur de l'année
Gamme Premium
Push jeu